Baume réparateur au Calendula

Le calendula (appelée aussi Soucis) est une plante médicinale de couleur jaune orangée, à courte vie, qui s’épanouit au printemps. Elle est sympa à observer car ses fleurs suivent les rayons du soleil, et le soir elles se referment sur elles-mêmes. Perso, j’adore 🙂 !!!

Elle est parfaite pour les peaux irritées et sensibles grâce à ses propriétés anti-inflammatoires, apaisantes et régénérantes.

On l’utilise principalement en macérât huileux ou en baume (usage cutané). Toute la famille peut l’utiliser.

Les propriétés du Calendula :

  • antioxydant
  • anti-inflammatoire
  • analgésique
  • antibactérien
  • antiseptique
  • cicatrisant
  • adoucissant

Quand l’utiliser?

  • Pour apaiser, cicatriser et régénérer la peau : peaux très sèches, gerçures, irritation après le rasage, petites plaies, piqûres d’insectes, brûlures (légères), coup de soleil…
  • Pour adoucir la peau : parfait pour les peaux sensibles et réactives. Aide à diminuer les tiraillements.
  • Pour soigner des problèmes de peaux : eczémas, psoriasis, acné, mycoses, furoncles, ulcères, érythèmes fessiers, dartres…

A utiliser aussi longtemps que vous le souhaitez, 1 à plusieurs fois par jour.

Attention !!!

Le Calendula est un peu colorant, donc il faut vraiment bien faire pénétrer l’huile ou le baume avant de vous habiller pour ne pas tâcher vos vêtements.

Préparation d’un macérât huileux : 

On obtient un macérât huileux en faisant macérer une plante/fleur médicinale dans une huile.

Pour cela, rien de plus simple :

Cueillir les fleurs (elles s’enlèvent facilement, il faut juste tourner un peu les fleurs) et les mettre dans un pot propre en verre de taille moyenne.

Je ne vous donne pas de quantité à respecter car tout dépend du nombre de fleurs que vous avez. Si vous en avez plein, prenez en 6 ou 7. Plus vous aller avoir de fleurs au départ, plus vous obtiendrez de macérât.

Si vous n’avez pas de fleurs de Calendula fraîches, vous pouvez aussi utiliser des fleurs séchées.

On ajoute un peu d’huile (j’ai utilisé une huile de tournesol bio) et on tasse bien les fleurs. On finit par remettre de l’huile jusqu’à recouvrir totalement les fleurs.

On laisse macérer 1 semaine au soleil (d’où l’importance que ce soit dans un pot en verre, pour laisser passer les rayons du soleil).

 

Au bout d’une semaine, filtrer le contenu du bocal, et ne garder que le liquide.

Vous avez obtenu votre macérât huileux.

 Préparation du baume réparateur : 

Pour préparer votre baume, vous aurez besoin de :

  • 70 g de macérât huileux de Calendula
  • 15 g de beurre végétal de karité
  • 15 g de cire naturelle (j’ai utilisé de la cire d’abeille)
  • 8 gouttes de vitamine E
  • un pot propre de 100 ml
  • un bain-marie
  • une spatule pour mélanger

Faire fondre la cire et le beurre végétal au bain-marie.

Une fois tout fondu, ajouter le macérât huileux. Bien mélanger.

Hors du feu, on ajoute la vitamine E. Bien mélanger.

Verser la préparation dans le pot avant que la préparation ne durcisse.

Laisser durcir à l’air libre ou au frigo avant utilisation.

La préparation se conserve 6 mois (pensez bien à mettre la date dessus du coup ;-)).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *