Les substances dans nos cosmétiques à éviter

On a tous entendu parlé un jour de ces substances mauvaises pour notre santé qui se trouvent dans nos produits cosmétiques et ménagers. Le problème c’est qu’il y en a tellement que c’est dur de se souvenir de leurs noms et de leurs effets négatifs.

Quand j’ai commencé à changer de mode de vie pour une vie plus naturelle, j’ai d’abord commencé par faire le tri dans ma salle de bain et enlever les produits douteux ( une fois que j’ai acheté le produit pour le remplacer bio et cruelty free). Pour certains produits j’ai eu des doutes, alors j’ai essayé de comprendre les étiquettes des ingrédients et là… comment vous dire… c’était incompréhensible. Alors j’ai décidé de faire des recherches pour comprendre.

Dans cet article je vais essayer de tout mettre au clair pour vous aider à mieux choisir vos produits en magasin, savoir détecter les noms sur la liste des ingrédients du produit.

C’est important car si on se fie juste aux étiquettes on peut se faire avoir. Les marques sont malines, elles savent qu’on boude les produits avec du paraben, des sulfates, des silicones et de l’ammoniaque, alors ne vous fiez pas à ces mentions  « sans quelque chose », car si ces produits ne sont pas présents ils ont été remplacés par des produits synthétiques tout aussi néfastes.

Les substances dans les cosmétiques à éviter sont :

  • les sulfates :

    on les retrouve dans les produits lavants ( gel douche, shampoing, dentifrice ), cela sert à faire mousser le produit. Cela irrite la peau et enlève le film protecteur sur la peau ou le cuir chevelu qui devient fragilisé, desséché.

 Comment les reconnaitre sur la liste des ingrédients :

Sodium Laureth Sulfate (SLES), Sodium Lauryl Sulfate (SLS) ( peut aussi s’appeler laurylsulfate de sodium ou sodium dodecylsulfate ), Ammonium Lauryl Sulfate (ALS ), Sodium Myreth Sulfate, Sodium Lauryl Sulfoacetate (SLSA ).

D’autres sont un peu moins irritants mais à proscrire quand même :

Sodium Coco Sulfate, Cocamidopropyl Betaine, Disodium Laureth Sulfosuccinate, Disodium Cocoamphodiacetate.

 

  • les agents occlusifs :

On les trouve dans les shampoings, après-shampoing, crème visage…

Ce sont tous ces ingrédients qui se fixent sur les cheveux ou sur la peau et qui forme un film  » protecteur « . Ils font des miracles au début sur des cheveux abimées par exemple en les rendant brillants mais cela ne dure qu’un court temps car en réalité il empêche les agents actifs du produit de pénétrer dans la peau ou dans le cheveu et fini par l’ étouffer. De plus ils sont non biodégradables donc très mauvais pour la planète.

 1. les silicones : 

Comment les reconnaitre :

Diméthicone, diméthiconol, diméthylpolysiloxane, phényldiméthylpolysioxane, cyclopentosiloxane, phényldiméthicone, amodiméthicone, cyclométhicone, aminopolysiloxane, amodiméthicone.

2. les ammoniums quaternaires : ( substitue de silicone )

Comment les reconnaitre :

Quaternium-15, CTAC ( cetyltriméthylammonium chlorure ), cetrimonium bromide, dipalmitoylethyl, hydroxyethylmonium methosulfate, DSDMAC, hydroxypropyl guar, hydroxypropyltrimonium chloride, polyquaternium-22.

3. les huiles minérales :

Issus de la pétrochimie ( dérivés de pétrole ) et très mauvais écologiquement parlant. Ça donne le côté  » gras » du produit ( crème visage, gel douche… ). Il ne fait que déposer un film ( chimique ) sur la peau mais ne lui apporte rien du tout.

Comment les reconnaitre :

Paraffinum liquidum, ceresin, cera microscristallina, petrolatum, mineral oil, Hydrogenated Microcrystalline Wax, Hydrogenated Polyisobutene, Microcrystalline Wax, Ozokerite, Paraffin, Petrolatum, Polybutene, Polyethylene, Polyisobutene, Synthetic wax

 

  • les colorants :

Ils pénètrent l’épiderme, endommagent le foie en libérant de l’aniline qui est toxique pour l’homme et l’environnement. Ils peuvent causer des réactions allergiques et sont suspectés d’être cancérigènes.

Comment les reconnaitre :

CI + 5 chiffres ou P-phénylenediamine.

 

  • les sels d’aluminium :

Ils stoppent les odeurs et diminue la transpiration en resserrant les pores de la peau.

Ils sont suspectés de provoquer le cancer du sein et la maladie d’Alzheimer.

Comment les reconnaitre :

Ammonium alum, aluminium hydroxyde, aluminium chlorohydrate, aluminium stearate, aluminium sulfate, aluminium sesquichlorohydrate, aluminium oxyde, aluminium starch octenylsuccinate.

 

  • les conservateurs :

Ils sont allergisants et cancérigènes.

 1. les parabens :

Comment les reconnaitre :

Butylparaben, parahydroxybenzoate de propyle, methylparaben, ethylparaben, parahydroxybenzoate de méthyle, propylparaben, isopropylparaben, isobutylparaben, 4-hydroxybenzoate de propyl, p-hydroxybenzoate, n-butyl-p-hydroxybenzoate, ethyl p-hydroxybenzoate, méthyl p-hydroxybenzoate.

Methylchloroisothiazolinone et methylisothiazolinone sont les remplaçants des parabens dans les fameux produits  » sans parabens  » mais sont à éviter aussi car très allergisants.

2. les formaldéhydes :

Comment les reconnaitre :

Formol, formalin, formic aldéhyde, chlorphenesin, paraform, méthanal, methylaldehyde, oxymethylene, 3-dioxane, methylchloroisothiazolinone, oxomethane, DMDM hydantoin, methyldibromo glutaronitrile, imidazolidinyl urea, methenamine, iodopropynyl butylcarbamate, diazolidinyl urea, quaternium-15, methylene oxide, méthénamine, bronopol, diazolidinyl urea, sodium hydroxymethyl glycinate, bronidox, 2-bromo-2-nitropropane-1,3-diol, chloroxylenol, 5-bromo-5-nitro-1,3 dioxane.

3. les glycols : ( solvant chimique )

Comment les reconnaitres :

Butylene glycol, propylene glycol, pentylene glycol.

4. les éthers de glycols :

On les trouve dans les vernis, produits nettoyage des plastiques dans les voitures,  la colle, les peintures, les détergents, les colorations pour cheveux, la laque,  et dans pas mal de produits cosmétiques. Ils servent de solvant, de conservateurs ou de parfums.

Ils sont allergisants ( eczémas…) et non biodégradables. Ils peuvent rendre stérile et sont suspectés de provoquer des leucémies et des cancers de l’estomac et des testicules ( ça c’est non prouvé ).

Comment les reconnaitre :

Ethylène glycol éthyléther, acétate, éthylène glycol méthyléther, 1,2 diméthoxyéthane, 1,1-oxybis (2-méthoxyéthane), diéthylène glycol methyléther, 2 Méthoxy 1 propanol, 1,2-bis (2-méthoxyéthoxy)éthane, éthylène glycol diéthyléther, éthylène glycol éthyléther, éthylglycol, acétate d’éthyl glycol, méthylglycol, acétate méthyl glycol,   1,2 diméthoxyéthane,    1,2-bis (2-méthoxyéthoxy)éthane, diméthyl di glycol,     1- Propylène glycol 2-méthyl éther, 1-méthoxyl 2-propanol, dowanol,  1-Propylène glycol 2-méthyléther acétate, éthylèneglycol diéthyléther, méthyl di glycol, butyl glycol, 2-Méthoxy 1-propanol, 1-Méthoxy 2-propanol, phénoxytol, 2-phénoxyéhanol, 2-butoxyéthanol.

5. le triclosan :

C’est un antibactérien que l’on retrouve dans les savons, les dentifrices, les déodorants, les fonds de teint, les solutions hydro-alcooliques…

Il traverse la peau et les muqueuses. C’est un perturbateur endocrinien, suspecté de bloquer la fabrication d’œstrogène et de bloquer le métabolisme hormonal de la thyroïde , cancérigène, et augmente le risque de développement de bactéries résistantes ( rend certains antibiotiques inefficaces ). Il est aussi très nocif pour la nature ( et les espèces aquatiques ).

Comment les reconnaitre :

Triclosan, 5-chloro-2-(2,4-dichlorophénoxy) phénol, gamophen, trichlorine-2, trichloro-3,4,4′ carbanilide, éther de diphényle d’hydroxyle 2,4,4,     cloxifenolum, irgasan, aquasept, lexol 300, gamophen, TCL, 2,4,4′-trichloro-2′-hydroxydiphenyl ether.

6.BHA et BHT:

Ce sont des conservateurs et des anti-oxydants. Ils peuvent aussi servir comme fragrance ( parfum ). Ils sont allergisants et ils modifient le système immunitaire. Ils ont aussi des effets cancérigènes sur le foie et l’estomac.

Comment les reconnaitre :

BHA (Butylhydroxyanisole), BHT (Butylhydroxytoluène).

7.EDTA :

L’EDTA dans les produits n’est pas toxique en lui-même, par contre il l’est si on l’ingère.  C’est un anti-bactérien que l’on peut retrouver dans les savons. Le problème c’est qu’il est non dégradable et se retrouve dans l’eau car il n’est pas éliminé ni filtré dans les stations d’épurations.

Comment les reconnaitre :

EDTA, dipotassium EDTA, calcium disodium EDTA, tetrasodium EDTA, trisodium HEDTA, disodium EDTA-copper, trisodium EDTA.

 

  • les phtalates :

Ce sont des solvants utilisés pour assouplir les plastiques ou comme stabilisateurs de parfums. On les retrouve dans les parfums, les vernis et les produits coiffants et cosmétiques.

Ils sont suspectés de baisser la fertilité, de provoquer le cancer du sein ou des testicules, d’être des perturbateurs endocriniens, d’augmenter le risque d’obésité ou encore de malformations des organes. De plus ils sont très nocifs pour l’environnement.

Sur les contenant en plastique on les retrouve avec ces sigles : PET1  (polyéthylène téréphtalate)  ou PVC3 ( à l’intérieur d’un pictogramme ).

Comment les reconnaitre :

Fragrance, parfum, diéthylphtalate (DEP), diisodecyl phtalate (DIDP), butylphenyl methylpropional, phtalate de di-2-éthylhexyle (DEHP), phtalate de benzylbutyle (BBP), diisopentyl phthalate (DIPP), diisobutyl phthalate (DIBP), bis(2-methoxyethyl) phthalate (DMEP), di-n-pentyl phthalate (DNPP), phtalate de dibutyle (DBP).

 

  • les filtres UV :

 Ce sont des perturbateurs endocriniens, cancérigène et allergisant. Ils sont aussi très mauvais pour la nature ( à l’origine de la disparition des coraux… ).

Comment les reconnaitre :

Benzophénone-1,2,3,4, phenylbenzimidazole sulfonic acid, benzyl salicylate, butyl methoxydibenzoylmethane, zinc oxide, éthylhexyl salicylate, éthylhexyl triazone, octocrylene, octomethoxycinnamate, PABA, camphor benzalkonium methosulfate, butamidotriazone, éthylhexyl methoxycinnamate, octinoxate, titanium dioxide.

 

  • DEA ( Diéthanolamine),MEA (Monoéthanolamine),TEA (Triéthanolamine) :

Ils servent d’émulsifiants, d’émollients et de tensio-actifs. On les retrouvent dans les produits moussants et crémeux. Ils peuvent , mélanger à d’autres substances, déclencher l’apparition de nitrosamines qui sont cancérigènes et qui provoquent des irritations.

Comment les reconnaitre :

Tout les noms qui contiennent DEA, MEA, TEA ou MIPA :
Cocamide DEA, Lauramide DEA, Cocamide MEA, Cocamide MIPA, Lauramide MEA, Soyamine DEA, Acetamide MEA, Cocamidopropyl Betainamide MEA Chloride, Dimethyl Mea, Disodium Ricinoleamido, MEA-Sulfosuccinate, Trideceth-2 Carboxamide MEA, TEA Cocoate, TEA Cocoyl Glutamate, TEA Lactate, TEA Lauryl Sulfate, TEA-Carbomer, TEA-Dodecylbenzenesulfonate, TEA-Palmitate, TEA-Stearate, TEA-Sulfate.
  • Résorcinol :

Perturbateur endocrinien de la thyroïde ,provoque une irritation cutanée, des effets sur le système nerveux central, et des anomalies de globules rouges. Très toxiques pour le milieu aquatique. On le trouve surtout dans les colorations capillaires ou les produits pharmaceutiques ( lotions contre l’acné, eczéma, verrues, crèmes fongicides… ).

Comment les reconnaitre :

Résorcinol,  resorcin,  1,3-Benzenediol,  3-Hydroxyphenol,  M-Hydroquinone,  1,3-Hydroxybenzene,  M-Phenylenediol,  4;M-Dihydroxybenzene.

 

  • Les alkylphénols :

Ce sont des agents émulsifiants que l’on trouve dans les mousses à raser, les produits pour cheveux, et les produits nettoyants. Ils perturbent les hormones et la fertilité en diminuant le nombre de spermatozoïdes. lls sont suspectés de stimuler les cellules cancéreuses des seins chez l’homme.

Comment les reconnaitre :

Octylphénol, Nonylphénol, Nonoxynol, O-phénylphénol, Propylphénol,
Méthylphénol ( ou crésol ), Amylphénol, Heptylphénol,Dodécylphénol,
Ethylpénol(ou xylénol),4-tert-octylphenol.
Voilà je pense ne rien avoir oublié. Maintenant à votre tour de vous amusez à comprendre les listes d’ingrédients sur les produits.

 

( image libre de droit provenant du site pixabay.com )

Sources :

http://www.sabotage-hormonal.org
https://laveritesurlescosmetiques.com/
http://www.inrs.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *